Visitez également mon site

samedi 7 mars 2009

Senelle - Grands bureaux


Là-haut sur mes terres natales
Dans ce coin de Lorraine qu'on nomme le Pays-Haut
Pour que coule la semence minérale
Des hommes ont perforé la terre
Transformant des plateaux ferrifères
En vallées aciérophages

Là-haut sur mes terres natales
Dans ce coin de Lorraine qu'on nomme le Pays-Haut
Pour que coule l'argent de l'acier
Des hommes ont enchainé des esclaves
Aux monstres de métal des hauts-fourneaux
Pour bâtir des cités de fer

Là-haut sur mes terres natales
Dans ce coin de Lorraine qu'on nomme le Pays-Haut
Pour que s'écoulent les filières rentables
Des hommes ont fait taire les machines
Abandonnant des vallées en friches
Et des populations en proie au désespoir

1 commentaire:

  1. Y-a-t-il des droits d'auteur sur ce magnifique poème?

    RépondreSupprimer